Rechercher
  • Vincent Bujold Forcier

Les douleurs aux lombaires, aux bassins et aux hanches


Un post aujourd'hui au sujet d'un muscle souvent en difficulté chez mes client(e)s : Le Piriforme.


Comme vous le savez, la force de l'ostéopathe est d'avoir un regard global* sur n'importe quelle problématique bio-mécanique que vous lui présentez. Une même douleur chez deux individus peuvent avoir des sources totalement différentes. Tout comme deux maux très différents chez deux individus peuvent avoir une étiologie similaire !


Une douleur aux lombaires (Lombalgie), aux hanches, bassin, au fessiers (sciatalgie) et aux cuisses peuvent tous être en partie causé par l'excès de tension ou la faiblesse du muscle piriforme.


Voici une liste non exhaustives que de ce qui contribue à son dysfonctionnement.


-> Mauvaise posture -> Appuis Asymétrique, Maintiens trop long d'une même posture.


-> Sport exigent sur le bassin et lombaire -> Hockey, Vélo, Course (Stimulation répété créant une adaptation problématique)


-> Absence d'activité ou absence de mouvements de grandes amplitudes (Absence de stimulation)


-> Blessure par étirement ou écrasement -> Chute ou claquage


-> La qualité du pilotage de votre corps. Bien des clients ne savent pas comment bien orchestrer les mouvements ou interprété les signaux du corps. Nous avons tous déjà entendu qu'il faut plier les genoux lorsqu'on soulève une charge, mais il y a beaucoup d'autres indications de ce genre qui ne sont pas partagé !



En plus d'être variées, les causes menant aux douleurs se cumulent ! Par exemple : 30% mauvaises posture, 30% difficulté digestive, 40% vieille blessure non réglé. Il faudra donc agir sur plusieurs plans à la fois afin de maximiser les résultats. J'aime bien vous expliquer ce que les testes révèlent afin vous compreniez pourquoi le mal c'est installé.


Je vous présente une méthode pour renforcer votre piriforme et aussi l'étirer. Vous pourrez ensuite alterner les journées de renforcement avec celle d'étirement.


Notez qu'un muscle "problématique" est rarement isolé et qu'il vaut toujours mieux investigué en clinique pour comprendre comment votre corps c'est organisé autour du bobo. Il s'agit après tout d'ostéopathie, la vision globale est l'essence de la pratique.



Renforcement du Piriforme


À plat ventre

Une jambes fléchie en "4" au-dessus de l'autre

Placer un coussin ou un ballon entre le creux du genou de la jambe allongé

Pression de la cheville de la jambe fléchi vers le creux du genou opposé (pression dans le coussin)


Répétition lente coordonnée avec l'expiration

Concentration sur la sensation de contraction musculaire eu creux de la fesse de la jambe fléchi.

10 à 15 répétition par côté

3 séries de chaque côté


À faire tout les jours dans la 1er semaine afin d'envoyer un message significatif au cerveau. C'est par la répétition et l'intention d'améliorer notre mouvements que la neuro-plasticité est possible.


2e semaines et les suivantes

Espacer par 1 ou 2 jours de repos les séances de renforcements mais ajouté du défi par un des élément suivant :

Augmenter la résistance (coussin plus dure, ou cheville retenu par élastique)

Augmenter le nombre de répétitions ou de séries

Ralentir le rythme




Étirement du Piriforme


-> Commencez allongé sur le dos.

-> Pliez les jambes, les pieds au sol et les genoux vers le plafond.

-> Pour étirer le muscle piriforme droit : posez votre cheville droite sur votre genou gauche (et inversement pour étirer le gauche)

-> Remontez doucement les deux jambes vers votre poitrine jusqu’à ce que vous puissiez entourer vos jambes avec vos bras et croiser vos doigts derrière votre cuisse gauche.

-> Tirez progressivement votre cuisse gauche vers votre poitrine jusqu’à ce que vous ressentiez un léger étirement dans votre fesse droite.

-> Maintenez trente secondes.

-> Reposez-vous trente secondes

-> Recommencez de l’autre côté.




En finissant, saviez-vous que pour certaine personne le piriforme est traversé par le nerf sciatique ? Cela expliquerait la récurrence du mal chez certains individus et la nécessité d'avoir un entretien plus rigoureux de la région. (Voir image plus bas)


Smoll, N. R. (2010). Variations of the piriformis and sciatic nerve with clinical consequence: A review. Clinical Anatomy, 23(1), 8–17. doi:10.1002/ca.20893





3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout